La commune d’Attinguié

Attinguié est une commune du sud-est de la cote d’ivoire, situé dans la région des lagunes et appartenant à la sous-préfecture d’Anyama et au district d’Abidjan.

La commune suivant les découpages administratifs qui eurent lieu avant et après l’indépendance, à été géré successivement par la sous préfecture de Bingerville jusqu’en 1964, puis par celle d’Anyama.

La ville est limité au sud par Allokoi, à l’est par Akoupé-Zeudji et Adaké, à l’ouest par Nokouagon et Bago et enfin au nord par M’Brago I et II.

Hydrographie

La commune d’Attinguié dispose d’un important réseau hydrographique, les cours d’eau Anin à l’est, Gobouet au sud, Alô bien et Cotohou sô à l’ouest ou encore Gnintchi et Nieky au nord viennent alimenter l’Agneby.

Histoire – Origine du peuple Nindin

Les Nindins, troisième sous-groupe de peuple Akye, après les Kété et le Tchoyasson, selon la tradition, sont venus du Ghana à la suite des insurrections qui se sont déroulées farouchement contre les Ashanti. D’énormes difficultés jonchèrent leur parcours notamment la traversée du fleuve comoé. Pour parvenir au faite de cet obstacle, la reine Abla Pokou sacrifia un de ses neveux, car, son époux, dit-on, avait refusé que leur fils en soit la victime. Toute chose qui explique aujourd’hui encore au sein de certains sous-groupes Akan la prééminence matrilinéaire conférant au neveu le droit d’héritage.

Après cette traversée tumultueuse et plusieurs campements, les Nindin se dirigèrent vers la basse côte où ils créèrent leur premier village nommé Boffamen actuel Brofouédoumé. Ce peuple se fractionna en plusieurs groupes dont une partie vint s’installer dans la zone-source de la rivière Gnintchi.

Origine d’Attinguié

Un jour, un des leurs nomme Mléchoué Agbichi partit à la chasse et découvrit une clairière. Il y planta un drageon de bananier. Il garda ce secret

jusqu’au jour où cette plante donna de son fruit qu’il coupa et vint déposer à la place publique. Tout le monde fut impressionné par la maturité et la grosseur du régime au point qu’on lui demanda d’indiquer la provenance.

Il décrivit le lieu qu’il compara à une cité de dieu en raison de la forte lueur du jour qui s’y trouvait. Ce qu’on appela en Akye, Zeudji (à côté de dieu).
Après le récit du chasseur, la population éclata en trois sous-groupes. Les partisans du premier sous-groupe décidèrent de s’installer dorénavant dans la clairière. Ce qui leur valut le nom de Zeudji-son (habitants d’auprès de dieu). La deuxième vague évolua vers l’aval de la rivière Gnintchi où il bâtit son premier village appelé Kotcho. Le troisième sous-groupe constitué d’une minorité de personnes refusa de se déplacer. Etant ainsi isolés, les membres de ce groupe noyau furent appelés Adaké-son actuel Adaké.

Les membres de la deuxième vague, étant toujours à la recherche d’un lieu propice, abandonnèrent leur village Kotcho et passèrent à l’autre bord de la rivière Gnintchi. Ils s’installèrent sur ce nouveau site qu’ils baptisèrent Dibè-Kolè en mémoire du général français Debel qui fit brûler les villages après l’assassinat du colon Rubino. Leur dernier exode contesté par quelques dissidents se fit en direction d’un campement qu’occupaient les Tchaman (ébrié). Cette cohabitation se fit non sans disputes au point que les habitants de Dibè-Kolè se virent dans l’obligation de passer à l’autre rive de la rivière Ti ou Gnintchi’n.

C’est ainsi que les tchaman leur attribuèrent le nom d’habitants riverains de la rivière Ti (ti-n’djè), qui deviendra Attinguié sous la plume des colons.

Subdivisions
La ville se compose de six quartier Fon, Djéméan, Zo, Komikro, le nouveau quartier et celui de l’autoroute du nord.

– Djéméan, le centre ville d’Attinguié.
– Fon, le haut d’Attinguié.
– Zo, le bas d’Attinguié.
– Komikro, l’ancien quartier des commis de l’état.
– Le quartier de l’autoroute du nord abrita les ouvriers venus travailler sur le chantier de la voie rapide (Abidjan – Yamoussoukro) qui traverse la commune.
– Le nouveau quartier est le dernier quartier en date d’Attinguié, le nom est temporaire, les autorités coutumière doivent lui en attribuer un, conforme à la tradition.

Villes / Villages

Voir tous